Posts à l'affiche

PORTRAIT D'UNE PLANTE EN VILLE

15/09/2018

À l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine dont le thème est l'art du partage, j'aimerais partager avec vous ma curiosité et mon intérêt pour le patrimoine végétal,
et plus précisément pour les plantes sauvages, qualifiées à regret de mauvaises herbes.
Les plantes aussi font partie de notre histoire! Elles nous permettent depuis toujours de nous nourrir, de nous soigner, de respirer et d'apprécier le paysage dans lequel nous évoluons.

 

Je ne suis pas une grande connaisseuse des plantes mais, je suis sensible à leur présence
et heureuse de les observer et d'en apprendre les particularités. Je ne parle pas que des plantes qui ornent les jardins. J'insiste sur celles que l'on ne regarde même pas, que l'on arrache
et piétine sans ménagement. Or ces êtres vivants que l'on ignore ont souvent de grandes vertus reconnues depuis des siècles. Comme le plantain par exemple!

 

 

Le Plantain est une petite plante vivace mesurant 10-15 cm mais peut atteindre 60 cm.
Tout le monde peut l'observer en ville comme à la campagne, car elle est très commune!
Les insectes et notamment les papillons visitent ses fleurs pollinifères et nectarifères.


Il existe 3 espèces de plantains :
• Il y a le Plantain lancéolé, Plantago lanceolata. Il présentent de feuilles allongées et poussent dans les jardin.
• Le Plantain majeur, Plantago major, alias le Plantain des oiseaux, offre de larges feuilles ovales en forme de voûte plantaire. Ses fruits en capsules libèrent des graines délicieuses pour les oiseaux.
• Enfin le Plantain moyen représenté en dessin (observé à Orléans sur un trottoir), 
Plantago media adopte une taille intermédiaire entre celle du Plantain des oiseaux et du Plantain lancéolé. Ses feuilles sont ovales, en rosette sur des pétioles courts.

 

Elles ont toutes 3 des vertus médicinales reconnues et répandues aussi bien en Orient qu'en Occident. Ses feuilles sont des atouts pour soigner les piqûres de guêpes ou d'ortie.
La plante peut soulager les maux de gorge, les diarrhées, mais aussi les plaies, leurs feuilles aux effets anti-inflammatoires et antibactériens peuvent servir de compresse et de cataplasme.
Les feuilles sont consommables (à récolter dans votre jardin bien sûr) crue en salade ou cuites en omelette laissant un doux parfum de champignon.

 

Il y a tant d'autres plantes à découvrir comme celles-ci qui bordent nos trottoirs, nos jardins!
Il faut non seulement les remarquer, mais également les préserver! Zéro Pesticide, Zéro Herbicide de synthèse sont de rigueur! Nous voulons des coquelicots!

Le partage des connaissances est tellement essentiel! J'ose espérer que l'on protège mieux ce que l'on connaît pourtant notre société ne prend finalement pas soin des êtres vivants en polluant et détruisant l'écosystème. Il est temps de prendre soin de ce qui nous entoure.

 

Vive les plantes!

Share on Facebook
Please reload

LE TEMPS D'UNE FEUILLE

01/10/2019

1/9
Please reload

Posts Récents

01/01/2019

Please reload

Archives
Please reload

Mots-clés